Énergie

Boîte à idées

Boîte à idées - Énergie

Participez à l’amélioration de notre système de gestion de l’énergie en nous faisant parvenir toutes vos idées à l’adresse idees-energie@uha.fr !

Le réchauffement climatique, lié à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, est une réelle menace qui pèse sur notre planète. Pour lutter contre ce changement, préserver les ressources, notre environnement ainsi que les générations futures, l’Université de Haute-Alsace a choisi de s’engager dans une démarche de maîtrise de ses consommations énergétiques.

Depuis 2007, l’UHA suit ses consommations énergétiques afin de mieux les maîtriser. En 2012, elle s’est lancée dans une démarche ambitieuse de gestion de l’énergie.

Un grand nombre de personnels et d’étudiants participent déjà à une meilleure gestion de ses énergies. Les efforts de toutes et tous ont été récompensés puisque l’UHA est devenue, en 2014, la première université française certifiée ISO 50 001 “Système de management de l’énergie” et la deuxième à l’être au niveau international.

Depuis, l’engagement de tous est toujours présent et aussi important, ce qui a valu à l’UHA le renouvellement de la certification ISO 50 001 en 2017. En 2020, l’UHA a reçu un avis favorable de la part de l’auditeur et attend la confirmation de sa troisième certification.

Gestion de l’énergie

Remise de la certification ISO 50 001 en 2014

L’Université de Haute-Alsace a pris conscience des enjeux économiques, sociaux et environnementaux de notre époque. Dans ce contexte, l’établissement souhaite participer à la préservation des ressources nécessaires aux jeunes de demain. L’UHA a ainsi choisi de s’engager dans une voie plus durable au travers d’une politique énergétique qui fixe sa ligne de conduite.

Qu’est-ce que l’ISO 50 001 ?

La norme internationale ISO 50 001 formalise un outil de management de l’énergie efficace qui vise l’amélioration de la performance énergétique de tout organisme. Sa mise en place est donc une source d’économie d’énergie potentielle. Selon l’Agence Internationale de l’Énergie, cette norme pourrait avoir un impact sur près de 60% de la demande d’énergie mondiale (la norme vise, en effet, en priorité, les secteurs tertiaire et industriel qui représentent respectivement 7% et 51% de la consommation énergétique mondiale, chiffres de 2007).

L’ISO 50 001 fixe un cadre d’exigences aux organismes qui souhaitent optimiser leurs consommations d’énergie. L’amélioration de la performance énergétique permet ainsi de réaliser des économies et de réduire les émissions de gaz à effet de serre associées limitant ainsi l’impact de l’organisme sur l’environnement. Elle est basée sur le principe de l’amélioration continue et le système est construit selon la roue de Deming (méthode PDCA).

Roue de Deming - ISO 50 0001

En se basant sur le modèle de la norme, l’Université de Haute-Alsace :

  • a élaboré une politique énergétique que la Présidence et les directrices et directeurs de composantes (facultés, IUT et écoles d’ingénieur) se sont engagés à respecter et à faire respecter,
  • a fixé des objectifs de réduction de ses consommations, ces objectifs ne sont pas imposés par la norme. C’est l’établissement qui les fixe en fonction de ce qu’il estime pouvoir atteindre,
  • suit ses consommations d’électricité et de chauffage tous les mois,
  • évalue l’efficacité de la politique énergétique,
  • améliore son système de gestion de l’énergie en continu.

La certification de la norme ISO 50 001 est une possibilité mais ce n’est pas une obligation. L’UHA s’est engagée volontairement dans le processus de certification. Son obtention valorise le travail des équipes techniques et les efforts faits par toutes et tous au quotidien.

Politique énergétique 2020

Chiffres clés

Lors de la première période de son engagement (2012-2015), l’UHA s’est fixé des objectifs ambitieux de diminution de consommations d’énergie : réduire de 6% la consommation d’électricité et de 10% la consommation de chauffage de son patrimoine immobilier à périmètre constant et en prenant comme référence les valeurs de 2012.

Les objectifs ont largement été atteints puisqu’en 2015, la consommation d’électricité a diminué de 12% et la consommation de chauffage de 13%. Les données de consommation prises en compte pour déterminer ces pourcentages ont pour unité le kWh et sont corrigées des DJU (degrés jours unifiés). Cela permet de prendre en compte la rigueur de l’hiver.

Ces réductions de consommation et l’utilisation du réseau de chaleur urbain alimenté par deux chaudières biomasse à la centrale thermique de l’Illberg (fournissant ainsi le chauffage pour les campus Collines et Illberg) ont permis d’atténuer l’impact environnemental de l’Université. En effet, les émissions de gaz à effet de serre ont diminué de 16% entre 2012 et 2015.

En 2019, 72% des consommations de chauffage à l’UHA proviennent de la centrale thermique de l’Illberg, donc sont issues d’énergie renouvelable.

Ces premiers résultats encourageants n’empêchent pas l’établissement de continuer les efforts entrepris. En 2019, l’UHA a diminué de 2% ses consommations énergétiques totales par rapport aux valeurs de 2015. Elle réussi à dépasser sont objectif de 4% de réduction de consommation d’électricité et continue de travailler pour atteindre son objectif de 4% de réduction de consommation de chauffage.

Réalisations

Depuis 2012, l’UHA a à cœur de sensibiliser toutes ses parties prenantes aux problématiques liées à l’énergie. C’est d’ailleurs en grande partie grâce à la communication sur ces sujets que les consommations d’énergie ont été réduites ces dernières années (cf. Chiffres clés).

Pour continuer dans ce sens, la seule sensibilisation du personnel ne suffit plus. C’est pourquoi, en 2015, un audit énergétique des trois campus de Mulhouse (Illberg, Fonderie, Collines) a été réalisé par un bureau d’études. Un ensemble d’actions a été préconisé sur tous les bâtiments et l’Université a choisi de réaliser celles dont le temps de retour sur investissement est inférieur à 10 ans. Parmi les travaux de ce plan d’action énergétique (PAE) qui seront effectués, on peut citer à titre d’exemples :

Bâti
  • Isolation des murs extérieurs par l’extérieur
  • Isolation de toiture
Production de chauffage et rafraîchissement
  • Abaissement des consignes de chauffage
  • Réglage des débits d’eau dans les circuits de distribution
  • Rééquilibrage des réseaux
  • Remplacement de groupes d’eau glacée
Ventilation
  • Variateurs de vitesse sur les moteurs de CTA

En 2018, un audit énergétique a été réalisé à Colmar. Le même bouquet de travaux est programmé à partir de 2021, après établissement d’un état des lieux initial de la performance énergétique sur les deux campus colmariens (Grillenbreit et Biopôle).

Un groupe de référentes et référents énergie, en lien avec le reste de l’équipe énergie, se réunit plusieurs fois par an afin de faire avancer les sujets autour de la thématique au sein des composantes (facultés, IUT, écoles d’ingénieur). Cela permet d’identifier les éventuels problèmes et d’y trouver des solutions, dans une optique d’amélioration continue des performances énergétiques et du système de management de l’énergie.

En 2019, un schéma directeur énergie a été validé : il présente les axes sur lesquels l’UHA s’engage à travailler pour respecter le premier objectif de réduction du décret tertiaire : -40% de consommations d’énergie d’ici 2030.

Bonnes pratiques

Pour économiser de l’énergie,

  • je débranche mon chargeur de téléphone portable, d’ordinateur portable quand ils sont complètement chargés,
  • en sortant d’une pièce qui restera inoccupée un certain temps, j’éteins la lumière,
  • lorsque je m’absente, j’éteins mes écrans et je mets mon ordinateur en veille

Tous les soirs, en quittant mon bureau

  • j’éteins la lumière,
  • j’éteins l’écran, l’ordinateur et si possible la multiprise sur laquelle il est branché.

L’hiver

  • j’adapte ma tenue : je mets un pull !
  • je ne surchauffe pas le bureau ou la salle dans laquelle je travaille : la température recommandée pour les activités de bureaux (bureaux, salles de cours etc.) se situe entre 19°C et 21°C. Diminuer de 1°C la température de consigne de l’installation permet de réduire la consommation annuelle de chauffage de 5 à 10% (Source : ADEME),
  • je n’ouvre pas les fenêtres si le chauffage fonctionne,
  • je ne couvre pas les radiateurs et je libère l’espace autour afin de ne pas faire obstacle à la chaleur qui s’en dégage.

L’été

  • je pense à ventiler mon espace de travail aux heures les plus fraîches de la journée : le matin en arrivant ou la nuit si le bâtiment le permet,
  • je ferme les portes, fenêtres et stores aux heures les plus chaudes de la journée : cela permet de conserver la chaleur,
  • j’allume la climatisation uniquement si c’est nécessaire,
  • je règle la climatisation à 4°C au-dessous de la température extérieure, sans descendre sous 26°C. Si l’écart entre les températures intérieure et extérieure est trop grand, il y a risque de choc thermique (Source : ADEME),
  • si la climatisation fonctionne, je ferme les fenêtres pour qu’elle soit efficace.

Liens utiles :

Organisation internationale de normalisation Politique énergétique 2019 Schéma directeur énergie