UHAUHA

CRESAT - UR 3436

Centre de Recherche sur les Économies, les Sociétés, les Arts et les Techniques

UR 3436
Histoire et patrimoine de l'industrie | Territoires intelligents | Culture•s et médias : milieux de communication, dispositifs, usages | Espaces publics et circulations internationales

Le Centre de recherches sur les économies, les sociétés, les arts et les techniques (CRESAT), créé en 1984, rassemble des chercheurs en histoire (histoire économique, histoire du patrimoine industriel, histoire politique et culturelle, histoire de l’art), en sciences de l’information et de la communication (culture numérique, communication des organisations, communication interculturelle, culture médiatique), en géographie (géohistoire des risques, cartographie, géopolitique), en droit, en muséologie et en gestion. Ces chercheurs sont réunis par une commune curiosité pour la construction des sociétés et des territoires du Rhin supérieur.

L'expertise du CRESAT se déploie autour de quatre pôles :

  • Histoire et patrimoines de l'industrie,
  • Territoires intelligents,
  • Culture•s et médias : milieux de communication, dispositifs, usages,
  • Espaces publics et circulations internationales.

Thématiques de recherche - Axes scientifiques du laboratoire CRESAT

La force et l'originalité du CRESAT tiennent à son inscription dans un territoire transfrontalier. Chaque pôle de recherche aborde cet enjeu à sa façon :

Dans le sillon creusé par « l’école mulhousienne », le pôle Histoire et patrimoines de l’industrie rassemble des enseignants-chercheurs de plusieurs disciplines qui travaillent collectivement sur les entreprises, les patrimoines et les arts industriels et plus globalement sur les dynamiques économiques, culturelles et sociales du territoire transfrontalier du Rhin supérieur du XVIIIème siècle à nos jours.

Le premier champ de recherches renvoie au couple industrialisation – désindustrialisation. Le deuxième champ de recherches concerne l’histoire des arts et des patrimoines industriels.

Tous les deux ans, le pôle organise, en partenariat avec l’Université de Technologie Belfort Montbéliard, des Journées d’Histoire industrielle (JHI).

Si le territoire est d’abord un espace approprié, les processus qui permettent cette appropriation sont très variés. Ils s’inscrivent dans un système d’interactions à plusieurs échelles, entre nature et sociétés, entre acteurs et groupes sociaux où les représentations, l’imaginaire, les héritages, etc. jouent un rôle essentiel. Cette appropriation s’inscrit dans les domaines décisionnels, organisationnels, politiques, etc. qui vont contribuer à fabriquer du territoire dans lequel les acteurs pourront ou non s’identifier (individuellement ou collectivement).

Ce pôle propose de réfléchir au concept de territoire intelligent afin de poser les bases d’une bonne gouvernance partagée par les acteurs, co-construite sur un capital social lui-même issu de la trajectoire géohistorique du territoire, de ses héritages multiples.

Ce pôle pense les milieux de communication selon les quatre dimensions que sont le temps, l’espace, la société et la culture. Les chercheurs de ce pôle étudient les stratégies d’information et de communication des acteurs économiques, culturels, éducatifs ou politiques et s’attachent à éclairer l’évolution des échanges. Cette évolution est observée en fonction de l’actualité des dispositifs (numériques, matériels ou organisationnels voire discursifs, symboliques et plus largement culturels) et des médias.

Mobilisant des approches centrées sur les usages et les pratiques, la recherche développée dans ce pôle interroge les significations culturelles des faits de communication : la culture est le cadre de référence qui permet la communication quand culture•s insiste sur la pluralité des formes observées. La Région métropolitaine tri-nationale du Rhin supérieur constitue alors un milieu privilégié pour penser la communication selon des enjeux à la fois territoriaux et globaux ainsi que les identités collectives dans leurs variations multiples : nationales ou supranationales, transfrontalières, locales ou encore professionnelles.

La reconfiguration technique et sociale de l’information à l’ère numérique a relancé le besoin de comprendre les généalogies de la constitution d’espaces d’échanges et de débats, que la fortune du titre fameux d’Habermas a fixés autour de la notion d’espace public. Le choix de considérer cette question dans le temps long permet de mesurer la politisation des sociétés européennes, l’évolution de l’épaisseur sociale des espaces publics, les variations de leurs extensions géographiques et les configurations mouvantes de leurs dispositifs communicationnels.

Les chercheurs de ce pôle questionnent la constitution de sociétés politiques européennes, voire d’une conscience et d’un imaginaire politique communs, en étudiant les circulations et les communautés politiques, idéologiques, culturelles ou confessionnelles qui les affectent. Une attention particulière est apportée aux circuits d’information et aux discussions transnationales dans les espaces transfrontaliers. Le CRESAT contribue ainsi à la connaissance de l’influence de l’opinion publique dans les processus de décision en politiques intérieure et/ou extérieure.

Plateformes et outils partagés au laboratoire CRESAT

L’atelier de cartographie apporte l’expertise et le soutien matériel aux chercheurs du CRESAT et d’autres laboratoires pour concevoir et réaliser des cartes, appuyant et valorisant leurs recherches. Stations de travail et logiciels spécialisés (SIG et logiciels d’infographie), ainsi que le concours d’un cartographe sont à leur disposition.

L’Atlas historique d’Alsace crée et publie des cartes regroupées par thèmes et par grandes périodes historiques, accompagnées de notices explicatives. Cet atlas est l’œuvre d’une cinquantaine d’auteurs et compte actuellement plus de 350 cartes téléchargeables.

Accéder à l'atlas - www.atlas.historique.alsace.uha.fr

Appareil utilisé dans toutes les opérations de lever topographique dans divers types de travaux en archéologie.

Pôle documentaire valorisant les collections mulhousiennes sur l’histoire et le patrimoine industriels et la culture scientifique et technique, conservées en archives et en bibliothèques.

Réseau de stations fixes de référence transmettant l’écart entre les positions indiquées par les satellites et leurs positions réelles connues.

Base iconographique consacrée aux paysages et sites industriels de l’Alsace et de près de 16 pays d’Europe et d’Amérique du Nord.

Équipements en matériel vidéo et informatique pour étudier les pratiques et les traces de la présence numérique des internautes.

Base de données participative en ligne sur les inondations historiques en Alsace (1480-2018).

Accéder à la base de données - www.orrion.fr

La Revue du Rhin supérieur est une revue interdisciplinaire en Sciences Humaines et Sociales, créée en 2018 et portée par le CRESAT. Elle vise à renforcer la connaissance des pouvoirs politiques et des institutions, de l’économie et de la société, de la culture ou encore du territoire. Compte tenu de la dynamique territoriale de l’Université de Haute-Alsace, au cœur du Rhin supérieur, la revue met plus particulièrement en valeur les recherches consacrées à cet espace multinational et aux logiques transfrontalières (France - Suisse - Allemagne).

Contacter le laboratoire CRESAT

Directeur : Pr. Renaud Meltz

Courriel : renaud.meltz @ uha.fr
Site web : www.cresat.uha.fr

Adresse :

  • 16 rue de la Fonderie,
    68093 MULHOUSE Cedex