2 projets lauréats de l’appel “Résilience Grand Est”

Sur l’impulsion de la Région Grand Est, la Région et le Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation ont lancé en mai dernier un appel à projets d’initiative partagée « Résilience Grand Est », destiné à tirer toutes les conséquences territoriales de la crise sanitaire actuelle par la mobilisation de la recherche scientifique.

Sur la base d’une évaluation scientifique des projets menée par l’Agence Nationale de la Recherche et d’une évaluation des enjeux territoriaux par un comité régional regroupant les acteurs de la recherche et du transfert, le jury Région-Etat a sélectionné 15 projets lauréats, approuvés par les élus régionaux lors de la session plénière du 9 juillet 2020, dont 2 projets de l’Université de Haute-Alsace.

Découvrir les projets lauréats

Appel à projets Résilience Grand Est

Confiance 4.0

L’UHA est l’une des lauréate avec le projet “Confiance 4.0 : Tiers de confiance pour le télé-travail” porté par son Institut de Recherche en Informatique, Mathématiques, Automatique et Signal (IRIMAS).

Le basculement massif vers le télétravail au moyen d’outils numériques qui portent en eux la capacité à modifier les relations humaines et interprofessionnelles induit une modification profonde de la relation des humains au travail. Le contrôle du télétravail doit dès lors se comprendre comme un élément essentiel pour garantir les droits et devoirs à la fois des salariés et des employeurs, comme des apprenants et des organismes de financement. Comment mener ce contrôle ? Quelles traces de l’activité numérique pourraient participer au faisceau d’indices pour attester du télétravail ? Comment observer l’activité professionnelle sans interférer dans la vie privée ? Quel type de contrôle pourrait être accepté par les télétravailleurs ? Toutes ces questions motivent ce projet de recherche.

MOTUS

L’UHA a également proposé un autre projet lauréat : “MOTUS – Masques : Optimisation des Textiles Utilisés contre le SARS” porté par le Laboratoire de Physique et Mécanique Textiles (LPMT).

Dans le cadre de la pandémie du coronavirus (SARS-CoV2), la pénurie de masques de protection est avérée, les masques chirurgicaux étant réservés aux personnes particulièrement exposées. Le projet MOTUS (Masques : Optimisation des Textiles Utilisés contre le SARS) vise à mener des recherches afin d’apporter de nouvelles connaissances aux communautés académique et industrielle impliquées dans le développement, le test et la production de masques à usage non sanitaire lavables. Le projet MOTUS consiste à rassembler l’ensemble des données existant sur les capacités de filtration et de perméabilité à l’air, avant et après lavage, de divers produits textiles (non tissé, tissu, tricot, complexe) dont les caractéristiques sont soit connues, soit à déterminer. L’objectif est de dégager des préconisations quant au choix des meilleurs candidats pour cet usage.

En savoir plus sur l’appel à projets