Le lin made in France

Exposition à l’ENSISA/LPMT : le lin made in France … de la fibre au produit fini !

La France est le premier producteur de lin textile dans le monde, mais elle ne savait plus le transformer depuis 2005 … aujourd’hui c’est du passé et le lin français c’est l’avenir, grâce au savoir-faire textile du territoire alsacien !

Le saviez-vous ?

Le lin nécessite moins d’1 L/kg pour être cultivé, alors que le coton (autre fibre cellulosique) demande 5000 L/kg¹. Le coton consomme 50% des pesticides agricoles utilisés dans le monde contre pas ou très peu pour le lin.

La France produit plus de 80% du lin textile mondial, en particulier en Normandie. Cependant jusqu’à peu elle ne savait plus filer cette fibre pour un faire un fil. La production française est en effet envoyée à l’étranger (80% en Chine et le reste en Europe de l’Est) pour être transformée.

Et maintenant en Alsace…

Depuis quelques semaines la France fabrique à nouveau du fil de lin grâce à l’entreprise Emanuel Lang (Hirsingue, Haut-Rhin) et son niveau procédé de filature Filonéo développé par NSC Schlumberger (Guebwiller, Haut-Rhin).

Ce fil est ensuite transformé en tissu par Velcorex (Saint Amarin, Haut-Rhin), aujourd’hui pour l’habillement et demain pour des applications plus techniques, en chaussettes par Labonal (Dambach la Ville, Bas-Rhin) ou encore en ficelle pour l’alimentation par Meyer-Sansboeuf (Guebwiller, Haut-Rhin).

Des études sont en cours au Laboratoire de Physique et Mécanique Textiles (LPMT) pour des applications techniques nécessitant la réalisation d’objets 3D (renforts de matériaux composites).

Découvrez la présentation de l’exposition à l’Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs Sud-Alsace (ENSISA) de l’Université de Haute-Alsace en vidéo

¹ On peut noter les efforts faits à ce niveau par Jean Fil qui cultive en France et sans aucune irrigation quelques hectares de coton à Montréal-du-Gers : www.jeanfil.fr