Médiation scientifique à l’ENSCMu

L’École Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse (ENSCMu) a établi depuis de nombreuses années de solides partenariats avec des établissements scolaires pour y mener des actions de médiation scientifique, qui entrent dans le cadre de la formation de ses élèves ingénieurs. Deux nouveaux projets s’y ajoutent cette année :

  • l’accueil des ateliers chimie du KidsLab à l’ENSCMu
  • et l’investissement d’un groupe d’élèves au lycée Schweitzer dans le cadre de la Cordée des Sciences.

Ateliers chimie – KidsLab

Depuis la rentrée, 7 élèves ingénieurs en 2e année à l’ENSCMu ont animé des ateliers chimie du KidsLab, fondé par Éric Hueber, enseignant-chercheur à l’IUT de Mulhouse. Dix séances réparties sur cinq samedi étaient programmées pour une vingtaine d’enfants répartis en deux groupes. Chaque groupe a fait cinq séances avec les élèves ingénieurs pour découvrir la démarche scientifique et analyser les propriétés de l’encre d’écriture, réaliser un slime ou en savoir plus sur la cristallisation par exemple.

Les ateliers se sont déroulés à l’ENSCMu dans une salle de travaux pratiques spécialement dédiée aux activités de médiation. Un atelier s’est également déroulé exceptionnellement dans les nouveaux locaux de la Nef des sciences, centre de culture scientifique, technique et industrielle d’Alsace et partenaire de l’opération.

Pour les élèves ingénieurs, c’est un exercice de vulgarisation et une façon d’apprendre par la pratique à gérer un projet et à répondre à des attentes de partenaires extérieurs. Ils étaient encadrés par Samuel Fouchard, enseignant-chercheur à l’ENSCMu.

Cordées des sciences

La seconde nouveauté, c’est la mise en place d’une équipe de 10 élèves de 1ère et 2e années investis dans le dispositif « Cordée des sciences » avec le lycée Albet Schweitzer de Mulhouse, et plus particulièrement avec la classe de 1ère S de Lionel Tschopp, professeur de physique-chimie et diplômé de l’ENSCMu. Le but est de développer des relations de tutorats entre les élèves du lycée et les futurs ingénieurs afin de faciliter les échanges entre enseignements secondaire et supérieur (dispositif -3/+3) et proposer un accompagnement scientifique à l’enseignant.

Le projet s’inspire du dispositif « ASTEP Partenaires scientifiques pour la classe » mais se place au niveau lycée. Les élèves ingénieurs vont créer des travaux pratiques en lien avec le professeur, principalement orientés vers la chimie organique, les tester et ensuite les réaliser. Compte-tenu de l’histoire de l’ENSCMu, le thème retenu est la synthèse de colorants naturels tels que l’alizarine ou l’indigo.

À côté de ces nouveaux projets, les partenariats établis les années précédentes se poursuivent, en particulier avec le dispositif « ASTEP Partenaires scientifiques pour la classe » déployé depuis trois ans à l’ENSCMu et qui compte une vingtaine d’élèves ingénieurs participants. Cette année, ils travailleront avec 17 classes de primaires monolingues et bilingues français-allemand réparties dans 8 écoles de l’agglomération mulhousienne, pour apporter un accompagnement dans l’enseignement des sciences aux enseignants.

En outre les ateliers scientifiques proposés à l’école maternelle des Romains se poursuivent au sein du projet porté par Véronique Letourneur, directrice de l’école de Rixheim et intitulé « Vivre les sciences de laboratoire en maternelle ». Les ateliers mobiliseront 8 élèves ingénieurs de 1ère année de février à avril à Rixheim et se termineront par leur participation à la fête de fin d’année de l’école maternelle en juin.

Ce projet coordonné par Samuel Fouchard, ainsi que les ateliers scientifiques proposés en primaire et collège et encadrés par Corinne Trouche, enseignante à l’ENSCMu, ont valu un prix au concours Ingénieuses 2018 organisé par la CDEFI – Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs pour la promotion des sciences au féminin.