Blandine Rolland, nouvelle directrice du CERDACC

Blandine Rolland, professeure de droit privé, a été élue nouvelle directrice du Centre Européen de recherche sur le Risque, le Droit des Accidents Collectifs et des Catastrophes (CERDACC EA 3992). Elle succède ainsi à Hervé Arbousset et Bertrand Pauvert.

Blandine Rolland

Parcours

Après 10 ans passés à l’UHA en tant que maître de conférences en droit privé, Blandine Rolland a travaillé à l’Université Jean Moulin de Lyon. Elle y a eu une implication administrative forte en matière de formation tout en poursuivant une activité de recherche soutenue. Cela lui a conféré une signature doctrinale reconnue par ses pairs.

Elle a réintégré l’UHA en 2018-2019 en tant que professeur de droit privé. En octobre 2019, elle a été élue directrice du CERDACC.

Le CERDACC selon Mme Rolland

Pendant ses bientôt 25 années d’existence, le CERDACC a bénéficié d’une reconnaissance nationale indéniable sur ses thèmes fondateurs et fondamentaux des accidents collectifs et des catastrophes mais également du risque et des responsabilités. Le CERDACC a d’abord pour objectif d’étudier les dispositifs de toute nature (juridique, judiciaire, administratif) mis en place après les catastrophes technologiques ou naturelles ainsi que dans le prolongement des accidents collectifs et de proposer des améliorations. Il a aussi pour but d’aborder le risque dans toute sa diversité (risques technologiques, industriels, naturels, liés à la santé et aux activités humaines) que ce soit dans une perspective de prévention mais également de réparation, y compris sous l’angle de la sécurité et de la conformité.

Blandine Rolland souhaite impulser une dynamique de recherche collective sur des thèmes émergents comme les nouveaux enjeux des risques sanitaires, le risque de défaut de conformité (compliance), la responsabilité sociale de l’entreprise, les risques de l’intelligence artificielle, les responsabilités en matière de données, l’indemnisation des maladies professionnelles nouvelles…

Elle souhaite développer les partenariats internationaux du CERDACC en s’appuyant sur les réseaux auquels appartiennent déjà les chercheurs du Centre et en suscitant de nouveaux liens. Elle souhaite également renforcer la participation à des recherches collectives (ANR, Interreg, GIP Droit et justice…).