Salon Be 4.0 – Industrie du futur

Salon Be 4.0 - Industrie du futur 2019L’édition 2019 du Salon Industrie du Futur aura lieu les 19 et 20 novembre 2019 au Parc des Expositions de Mulhouse (inscription gratuite en ligne)

Ouverte au monde de l’entreprise, l’Université de Haute-Alsace présentera son savoir-faire en s’inscrivant dans les thématiques à l’honneur cette année sur le salon : l’intelligence artificielle et l’énergie. Retrouvez l’UHA sur deux stands :

Elle y recréera sur ses deux stands (B22 pour la recherche et B24 pour la formation) une salle de cours dite de pédagogie active et un laboratoire de recherche. Découvrez le savoir-faire de l’UHA en matière de formation (apprentissage, projets étudiants) et de recherche (accès aux plateformes et matériel de pointe, expertise, projets de recherche). Découvrez enfin la dynamique d’innovation dans laquelle s’inscrit l’Université et ce qu’elle peut vous apporter.

Des enseignants-chercheurs de l’UHA participeront aux deux conférences organisées autour des 2 grandes thématiques du salon : l’intelligence artificielle et l’énergie au service de l’industrie du futur. En savoir plus sur les conférences

Plusieurs manipulations seront également effectuées par des chercheurs du laboratoire IRIMAS sur le salon :

Procédés technologiques liés à l'optiqueSimulations en temps réelProjet TRAC

Procédés technologiques liés à l’optique

L’une des manipulations présentées développe et conçoit des procédés technologiques liés à l’optique pour les adapter à un stade industriel en les simplifiant. Elle est proposée par une société basée à Saint-Louis, créée par des chercheurs de l’Université, Holo3. Les chercheurs ont mis au point un système de métrologie 3D ou de numérisation d’objets en 3D, permettant notamment de gagner en qualité et en fiabilité, les données de mesure sont conservées numériquement.

Les applications sont multiples et répondent aux besoins de l’industrie : blocs aluminium, mesures vibratoires, carrosserie, visites virtuelles dans le cadre de visite de travaux de rénovation ou de modification de bâtiment. Les procédés optiques conçus vont dans le sens de l’automatisation et du développement de l’industrie du futur.

Simulations en temps réel

Une autre manipulation présentée propose sur le salon des simulations en temps réel. Les simulateurs OPAL-RT permettent d’accélérer et faciliter la conception et la validation de systèmes complexes nécessitant un contrôle électronique. En utilisant l’approche du Model-Based Design, ils représentent ces systèmes sous forme de modèles informatiques, s’exécutant en temps réel, et permettent par là-même de mettre en place des cas d’étude hybrides, mêlant systèmes réels et systèmes simulés. La flexibilité de la plateforme permet de construire librement son modèle de système.

Les simulateurs contribuent à la conception de lois de contrôle commande très tôt dans le cycle de développement, et assurent une meilleure couverture de tests avant même la fabrication de prototypes. Cette approche réduit les temps de conception et de validation de ces systèmes complexes, et rend possible la mise en œuvre de cas de tests difficilement reproductibles en cas réel, du fait de la complexité de la mise en œuvre ou de la dangerosité du cas étudié.

Ces simulateurs peuvent s’intégrer tout au long du cycle de développement, depuis les phases préliminaires de conception d’architecture, jusqu’aux phases de validation de produit, avant industrialisation.

Le laboratoire IRIMAS utilise le simulateur dans le cadre de ses travaux dans les systèmes de puissance et la gestion de l’énergie. Les applications concernent : la gestion multi-sources, les énergies renouvelables et leur intégration dans le réseau électrique, la qualité de l’énergie, les mesures non-intrusives des équipements électriques, etc.

Projet TRAC

Le projet TRAC traite du contrôle d’aspect de pièces manufacturées. 2 exemples de ce projet seront présentés lors du salon Be 4.0 :

  • Le premier montrera une “boite d’acquisition”, embarquant de l’intelligence artificielle pour détecter des défauts sur des objets à fortes textures.
  • Le second exemple sera présenté avec HOLO3 (un des partenaires du projet TRAC), pour la numérisation 3D de pièces mécaniques complexes.