Aziza Gril-Mariotte, présidente du Musée d’Impression sur Étoffes

Aziza Gril-Mariotte, maître de conférences en textile à la Faculté des Sciences Économiques, Sociales et Juridiques (FSESJ) de l’Université de Haute-Alsace, a été élue à l’unanimité, le jeudi 4 juillet 2019, présidente du Musée d’Impression sur Étoffes (Mise) de Mulhouse. Elle enseigne l’histoire de l’art au Campus Fonderie au sein de la licence Histoire, du master Patrimoine et du département Information-communication depuis 2012. Portrait.

Aziza Gril-Mariotte - présidente du Musée d'Impression sur Étoffes

Que représente pour vous le Musée d'Impression sur Étoffes ?
Le MISE est d’abord, à titre personnel, un lieu que j’ai beaucoup fréquenté durant mes études. J’y suis venue pour la première fois en 1999, lorsque je travaillais sur les techniques d’impression. J’y suis revenue entre 2002 et 2007 pour étudier leurs collections textiles dans les réserves pendant ma thèse de doctorat sur le textile imprimé.
Aujourd’hui, le MISE est un sujet de recherche en soi puisque je travaille sur un projet de recherche sur l’histoire des collections textiles en France depuis le XIXème siècle. Mais si j’ai accepté cette mission de présidente, c’est aussi parce que j’ai dirigé un chantier de musée avant mon recrutement à l’UHA et j’espère que mes expériences passées dans le montage de projets culturels pourront être utiles à un moment difficile pour ce musée.
Quels sont les liens entre le MISE et l'Université de Haute-Alsace ?
L’UHA est membre du conseil d’administration du Musée où elle a un poste d’administrateur. La présidente de l’UHA, Christine Gangloff-Ziegler, m’a demandé en décembre de prendre ce poste d’administrateur suite à un départ en retraite.
Quelles sont les missions de la présidente du Musée ?
En tant que présidente du Musée d’Impression sur Étoffes, j’ai la tâche de relancer le musée après les nombreuses vicissitudes qu’il a subi depuis 2018, grâce au soutien de l’ensemble du conseil d’administration.
Quelles grandes actions souhaitez-vous développer au MISE ?
Aujourd’hui, le musée a besoin d’une équipe et d’un projet au service des collections en lien avec la DRAC.
Avec le conseil d’administration, mon objectif est de relancer le musée avec un projet qui repose sur la conservation des collections selon les règles du code du patrimoine et leur valorisation, la mise en place d’un service des publics et une réflexion sur les liens entre l’innovation et l’art contemporain.
L’UHA et son laboratoire CRESAT en particulier ainsi que plusieurs filières de formation pourraient être associées à plusieurs de ces chantiers.