Mois de mars - Focus sur la professionnalisation

L’Université de Haute-Alsace se distingue dans le paysage des universités françaises par sa stratégie construite autour de trois piliers que sont la professionnalisation, le transfrontalier et l’innovation. Cette identité prend racine dans son histoire, son contexte local.

Dans la lignée du modèle mulhousien, l’Université de Haute-Alsace a bâti un partenariat très fort avec les acteurs socio-économiques de son territoire. Cela se traduit par une offre importante de formations professionnalisantes (DUT, Licences Professionnelles, diplômes d’ingénieur, Licences et Masters très spécifiques) co-construites avec les acteurs sociaux-économiques au travers, notamment, des conseils de perfectionnement. La présence de nombreux intervenants extérieurs professionnels, la formation continue, la forte proportion d’apprentis et la recherche partenariale renforcent le lien avec l’entreprise.

Mois de mars - Focus professionnalisation

Ce premier pilier, la professionnalisation, répond aux demandes du monde économique et des étudiants pour leur accès à la vie active. L’UHA met en œuvre l’articulation entre formation et emploi ainsi que l’adaptation des jeunes à des emplois par le biais de stages. C’est avec les entreprises que se construit une formation professionnalisante en fonction des compétences requises par un emploi. L’Université de Haute-Alsace a à cœur de s’adapter aux évolutions technologiques, de coller à la réalité du monde du travail, d’insérer les jeunes, de répondre à leurs attentes. L’UHA propose donc un modèle universitaire alliant formations générales et professionnalisation, mêlant ainsi acteurs éducatifs et acteurs économiques.

Avec 4 facultés, 2 écoles d’ingénieurs partenaires INSA, et 2 IUT, l’offre de formation couvre les besoins du monde socio-économique avec de très bons taux d’insertion professionnelle. Par ailleurs, les niveaux de rémunération des diplômés des filières sciences et technologies sont supérieurs de près de 20% aux chiffres nationaux, ce qui classe l’UHA première université (hors région parisienne) de France. C’est également la 5ème université française en proportion d’apprentis.

Le lien avec les entreprises et l’attention au développement du territoire se traduisent par le choix de formations articulées avec le monde socioéconomique, incluant l’apprentissage, et d’une pédagogie universitaire innovante. La formation continue tient également une bonne place au sein de l’offre de l’UHA, mission assurée par le service de formation continue (SERFA) qui accompagne les entreprises, les salariés et le grand public dans l’évolution et le développement de leurs compétences.

Zoom sur un acteur de la professionnalisation

La politique partenariale irrigue naturellement l’Université de Haute-Alsace à différents niveaux : formation, recherche. Par exemple, une des priorités de la recherche repose sur la collaboration avec les acteurs industriels et économiques sur des innovations : chaires industrielles, brevets,…

La cellule partenariat de l’Université de Haute-Alsace est l’interface avec le monde économique et socio-économique allant de l’échelle locale (Mulhouse Alsace Agglomération) à une échelle internationale en passant par la Région Grand Est et Eucor – Le Campus européen. Cette cellule mène des actions pour l’enseignement et la recherche sur les thématiques de l’insertion des étudiants, du développement de l’entrepreneuriat, du positionnement transfrontalier et du développement de la Fondation Partenariale Haute-Alsace (FPHA).

L’Université de Haute-Alsace participe ainsi aux évènements locaux et nationaux afin de mieux faire connaître le potentiel d’innovation, la forte professionnalisation des formations et l’excellence de la recherche. La participation au salon industrie du futur de Mulhouse, incontournable du Grand Est, améliore la visibilité de l’Université auprès d’un public ciblé. L’UHA a choisi de se présenter au travers de deux stands et d’être présente à la fois dans les deux espaces du salon : celui dédié à la formation (offreurs de compétences) et celui aux entreprises et industriels (offreurs de solutions). Elle a ainsi mis en valeur l’innovation pédagogique, les formations trinationales et la recherche partenariale avec les compétences des laboratoires.

Les incontournables de l'UHA en matière de professionnalisation

Le Centre de Formation des Apprentis Universitaire Alsace (CFAU) a été le premier créé en France, en 1990. Il gère aujourd’hui l’ensemble des formations par apprentissage proposées par les universités alsaciennes. Il met à disposition son savoir-faire pour l’ouverture à l’apprentissage de formations universitaires, il effectue la gestion administrative et juridique des contrats d’apprentissage. Le CFA Universitaire Alsace joue le rôle d’interface entre les institutionnels, les apprentis, les universités et les entreprises. Son offre compte plus de 120 formations par apprentissage de niveau Bac +2 à Bac +5 des domaines des services et de la production.

En savoir plus sur le CFAU

Avec une expérience de plus de 45 ans, le SERFA, service de formation continue de l’Université de Haute-Alsace, se veut une porte ouverte sur l’acquisition et la validation de nouvelles compétences. Avec 28 formations diplômantes et près de 120 formations de courte durée, le SERFA propose une offre de qualité qui s’appuie sur l’expertise de ses intervenants : les enseignants-chercheurs de l’Université et les professionnels ou consultants.

Le service adapte également les modalités et les contenus aux besoins des entreprises en construisant des parcours de formation sur mesure afin d’accompagner les changements et de gérer la montée en compétences : validation des acquis, formations à distance, modularisation,…

En savoir plus sur le SERFA

La Fondation Partenariale Haute-Alsace (FPHA) développe un programme d’actions ambitieux. L’Université peut, à travers cette fondation partenariale, développer encore ses interfaces avec son environnement socioéconomique et transfrontalier. Ainsi, elle soutient :

  • l’aide à l’insertion professionnelle des étudiants en situation de handicap,
  • le développement durable,
  • la sensibilisation à l’entrepreneuriat étudiant,
  • la recherche,
  • la mobilité internationale,
  • les actions interculturelles.

En savoir plus sur la FPHA

Les partenaires de la professionnalisation

Alsace Tech est une association fédérant 14 grandes écoles d’ingénieurs, architecture, art, design et management d’Alsace soit près de 11 000 étudiants. Elles présentent d’une seule voix leurs formations et mettent en place des projets communs.

Plusieurs actions à destination des étudiants sont menées tout au long de l’année : forum entreprises, concours, école d’été transfrontalière, présence sur les salons.

Par ailleurs, Alsace Tech s’attache à développer des liens entre les écoles et le monde économique. Informer les entreprises sur les collaborations possibles (les périodes de stages, l’apprentissage, la formation continue, les compétences des écoles), faciliter le contact, initier des projets sont les principaux objectifs des actions du réseau.

En savoir plus sur le réseau Alsace Tech

Association créée en 1989 à l’initiative des acteurs économiques, institutionnels et académiques du Sud Alsace, le Technopole a pour objet d’entreprendre toutes actions favorisant l’accueil et le développement des entreprises ou de nouveaux projets, ainsi que l’animation de la Maison du Technopole. Véritable outil de développement économique au service de Mulhouse Alsace Agglomération, le Technopole Mulhouse s’inscrit également dans la démarche Campus Industrie 4.0.

Ses missions principales : le soutien à l’émergence de nouveaux projets, l’animation économique (conférences, rencontres), la promotion au développement de nouvelles activités innovantes,…

En savoir plus sur le Technopole de Mulhouse

La Société Industrielle de Mulhouse (SIM) est un lieu d’échanges, de rencontres et d’expérimentations, un laboratoire d’idées pour la vie économique et sociétale. L’Université de Haute-Alsace en est naturellement membre et participe aux groupes de travail (économie sociale et solidaire)

En savoir plus sur la SIM de Mulhouse

Témoignages

Bénédicte Marckert, ingénieure pédagogique au Service d’Information et d’Orientation

en charge du dispositif “Mon coach emploi” pour les campus de Mulhouse

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le dispositif Mon coach emploi ?
« Mon coach emploi » est un dispositif d’accompagnement individualisé proposé aux étudiants de l’UHA afin de les aider dans leur recherche de stage ou de contrat en alternance. Il est mis en place par le Service d’information et d’orientation – Bureau d’aide à l’insertion professionnelle et des stages (SIO – BAIPS) de l’UHA.

Quels sont les thèmes abordés durant les 6 séances d’accompagnement ?
Durant les six rendez-vous, les étudiants sont conseillés sur :

  • la mise en forme et le contenu de leurs outils de recherche de stage ou d’emploi (CV, lettre de motivation, profil professionnel sur les réseaux sociaux…),
  • le développement d’un réseau professionnel avec le ciblage d’entreprises,
  • les techniques de communication en entreprise (simulations d’entretiens et sensibilisation aux codes inhérents au monde du travail).

Quels sont les retours des étudiants ayant pu bénéficier de ce dispositif ?
Les retours des étudiants ayant bénéficié du dispositif « Mon coach emploi » sont globalement positifs. À la lecture des questionnaires d’évaluation de l’action, certains étudiants ont mentionné qu’ils ont apprécié d’avoir pu bénéficier « d’un suivi régulier avec des propositions concrètes de pistes et/ou de contacts en entreprises » ou encore, « de conseils pour réussir un entretien d’embauche ».

Pour cette année universitaire (2019-2020), 90% des étudiants qui ont adhéré au dispositif « Mon coach emploi » ont trouvé un stage en entreprise, et l’année n’est pas terminée.

Quels sont les partenaires à qui vous faites appel pour ce dispositif ?
Nous avons mis en place des partenariats avec les associations EGEE, NQT, CPME 68 ou encore, le Rotary. Nous avons fait appel à ces organismes car ils mettent à disposition des professionnels expérimentés qui connaissent parfaitement le monde de l’entreprise et maîtrisent les questions en lien avec la gestion des ressources humaines.

Kamal Aïboussi, étudiant en Diplôme d’Université UHA 4.0

Pourquoi avoir choisi le domaine de l’informatique ?
J’ai choisi l’informatique tout bonnement parce que c’est ce que j’aime faire. Je m’y attelai déjà à titre personnel et j’ai voulu négocier un tournant dans ma vie professionnelle.

Quels sont, selon toi, les avantages à suivre une formation comme UHA 4.0 ? En quoi cette formation est-elle innovante ?
Les atouts de UHA 4.0, c’est d’être au plus près des entreprises et de proposer un système d’apprentissage innovant basé sur des projets réels. Cette formation ne se base pas que sur des apprentissages théoriques mais sur l’expérience, le savoir-être en équipe. De plus, les apprenants sont acteurs de leur formation et participe à la faire évoluer.

Quelles sont les relations que vous pouvez entretenir avec les entreprises ?
Les relations avec les entreprises sont cordiales et à l’image d’une relation gagnant-gagnant. Les entreprises nous apportent des projets et nous les aidons à les concrétiser.

Apprendre en mode projet, ça change tout ?
Apprendre en mode projet permet de prendre de bonnes habitudes dès le départ : organisation, travail en équipe, relation avec le client, apprentissage continu, méthode de recherche, prise de recul, etc.

Quels sont tes projets professionnels après la formation ?
Je souhaiterai travailler en free-lance dans le domaine des objets connectés, et dans quelques années me spécialiser dans la sécurité informatique.

Que dirais-tu pour donner envie à d’autres étudiants de rejoindre la formation UHA 4.0 ?
Je dirais tout simplement osez, personne ne vous jugera. Vous trouverez une écoute, vous dépasserez vos limites et on vous encouragera à apprendre de vos erreurs.

Joëlle Schramm, étudiante en 2ème année de DUT Carrières Juridiques par apprentissage

Comment un étudiant en apprentissage s’organise-t-il ?
L’étudiant en apprentissage alterne une semaine sur deux le travail en entreprise et les cours à l’Université. Nous avons des semaines plus denses que ceux qui suivent la formation initiale mais il y a moins de travail à effectuer à la maison car les TD (Travaux Dirigés) se font généralement directement en cours.

Quelles sont les missions qui te sont attribuées en entreprise ?
Je suis technicienne en charge de la gestion de la fraude au service contentieux de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF). Ce poste me permet d’effectuer diverses missions comme préparer le passage en commission (1 fois par mois) des dossiers fraudes en calculant le préjudice que l’allocataire à fait subir à la CAF, puis mettre à jour les décisions et envoyer les notifications de fraudes et de pénalités ou encore rédiger les éventuels dépôts de plaintes. Par ailleurs, je suis amenée à rédiger des mémoires en défense pour le Tribunal Administratif de Strasbourg. De plus, je prépare des dossiers relatifs aux demandes de remises de dettes en effectuant via notre logiciel un pourcentage de remise en fonction de la situation de l’allocataire pour le passer en Commission de Recours Amiable (1 fois par mois également)

Pourquoi avoir choisi le département Carrières Juridiques ?
Le département Carrières Juridiques est pour moi une orientation que j’ai toujours souhaité car je suis très intéressée par le domaine juridique. En effet, je trouve que le droit est présent dans énormément de domaines différents.

Quels sont tes projets professionnels ?
Professionnellement, j’aimerais me tourner vers des métiers plus en lien avec le côté judiciaire.

Quels sont les avantages de suivre une formation par apprentissage ?
L’avantage de suivre une formation par alternance est double car elle permet de continuer ses études tout en apprenant énormément de choses pratiques, directement sur le terrain. Cela permet d’avoir une expérience professionnelle très importante et qui permet de se démarquer. En effet, on n’étudie pas seulement l’aspect théorique. Par ailleurs, cette formation permet d’acquérir une réelle maturité due aux diverses responsabilités confiées par les entreprises. Je pense que l’alternance permet également de bien mieux se projeter et de savoir si le droit est fait pour nous. De plus, l’alternance permet également de devenir un peu plus indépendant car on est rémunéré.

More in Actualités, Mois du
Projet Interreg EBIPREP
Projet Interreg EBIPREP

Un projet transfrontalier de valorisation énergétique des copeaux et du jus de bois L’année 2020 va voir le projet Interreg...

Close